Les paroisses de Saint Ferréol, Pont Salomon, Aurec sur Loire vous invitent à participer

Aux célébrations du week-end et tout le long de la semaine

voir les annonces en activant

ce lien

PAROISSES DE PONT SALOMON, SAINT-FERREOL, AUREC SUR LOIRE

06 août 2022

ÉDITO

Juillet et Août, les vacances sont là les congés aussi :

C‘est un temps de l’année différents qui peut apporter une rupture avec la vie au quotidien.

Les 10 commandements du chrétien en vacances

Qu’est-ce que des vacances pieuses ? S’agirait-il de passer ses vacances en prière, en retraite dans un monastère, loin des plages et des montagnes ?

On se formule ces caricatures pour ridiculiser l’idée même de « vacances chrétiennes » et s’affranchir ainsi d’un mélange impossible : « Que les vacances soient des vacances pour tout, y compris pour les devoirs religieux ! »… »D’ailleurs, on a bien le droit de souffler un peu ; la religion n’est pas une contrainte ! ».

Sans formuler si carrément les choses, on se laisse gagner par un farniente général, la chaleur aidant, et les complicités mondaines nombreuses. Pendant les vacances, on est « moins » chrétien ; parfois, on ne l’est pas du tout. On s’autorise un temps d’exception ; une fête sans Dieu ; des dimanches sans messe ; un « no God’s land » touristique, à l’abri des anges en flirtant avec les démons. Bref, tout est inversé : on a mis Dieu en vacances.

Alors vivre ses vacances comme un « itinéraire dans l’amour de Dieu » ?

  1. La météo de la charité

Avant tout, se reposer la question du « poids d’amour » que comporteront ses vacances. C’est la programmation essentielle. Les vacances risquent d’être un « monstre d’égoïsme » camouflé en détentes.

  1. Dieu dans ses valises

Refaire ses valises. Dieu s’y trouve-t-il ? Le plus commode, c’est une petite Bible ; ou une vie de saint ; ou, pourquoi pas, un petit ouvrage de théologie ; en tout cas ce petit Magnificat si complet. N’oublions pas non plus ces signes qui aident à franchir l’invisible : son chapelet ; une petite icône ; une croix. Tout se transporte.

  1. Une route dans la foi

La foi est mon lien avec Dieu. C’est Dieu dans mon cœur à tout moment du voyage. Pas seulement cinq minutes dans les brumes du sommeil. Tout le temps.

  1. Fuir les lieux sans Dieu

On prend soin de ne pas abîmer notre lien à Dieu et aux autres.

  1. Des moments pour Dieu seul

Les vacances sont comme un long dimanche, un étalement du repos dominical et donc une anticipation du repos éternel. Alors, posons des actes concrets.

  1. Ne pas manquer la messe

Trop de prétextes pour  » ne pas avoir eu le temps  » ce dimanche : les horaires de train, d’avion, les balades en montagnes, les pays sans église. Prétextes !

  1. Contempler

Sans contact avec la beauté, on s’aigrit vite. Beauté de la nature :  » Dieu n’est que dans la campagne  » disait un célèbre citadin athée. Beauté dans l’art. Beauté inépuisable des êtres humains. Faire l’expérience de la splendeur de ces rayons de Dieu.

  1. Témoigner

Pourquoi pas ? En vacances, on ne se contente pas de « rester » chrétien. On le suscite chez les autres.

  1. Servir

Dieu s’est fait homme non pour être servi mais pour servir. La route vers Dieu suit le même chemin. En vacances, on aime se faire servir. Parfois, d’une manière tyrannique. Parce qu’on paye.

  1. Se réjouir

Si les vacances sont une anticipation du repos éternel, ce dimanche sans fin, elles seront joyeuses. Que de vacanciers affairés rouges d’insatisfactions ! Le chrétien se réjouit de tout parce que sa joie est d’abord en Dieu. Il se réjouit même des vacances des autres quand lui-même reste au travail. La joie est le fruit précieux de vacances  » réussies  » selon Dieu. Loin de l’idéal mondain d’une oisiveté paresseuse et déshumanisante (et là on bronze toujours idiot), le chrétien secrète la joie comme Dieu donne sa grâce, dans la vérité et la gratuité du don de soi. Au retour, mieux que les fières photos de ses exploits touristiques, il livrera le témoignage d’un cœur plus joyeux d’avoir pris Dieu en vacances.

Source : site internet du diocèse de Valence

La démarche Synodale :

Elle continue et s’amplifie. Elle vient de connaître une étape importante : la synthèse de toutes les remontées a été faite pour notre diocèse est terminée. Voici le message reçu de la part de l’équipe de pilotage au niveau du diocèse :

Bonjour à chacun,

Ce mail s’adresse à toutes les personnes ayant participé au synode et donné une adresse mail. 

Tout d’abord un immense merci à chacun ! 

L’équipe qui a fait la synthèse a été bouleversée par l’engagement de chacun dans les partages, par les joies et les blessures énoncées : vous en trouverez un écho dans la synthèse reprise dans un article.

Nous avons mis tout notre cœur pour la construire ; pardon si nous avons mal compris quelque chose. Nous espérons avoir été fidèles à vos expériences mais nous croyons surtout que l’Esprit Saint va se servir de tout cela pour que la parole continue de circuler, que nous apprenions à dialoguer et à construire l’Église d’aujourd’hui, tous ensemble !

Une rencontre diocésaine est prévue à l’automne pour une restitution et comme une étape sur le chemin d’une Église diocésaine toujours plus synodale.

 Anne Fauquignon, P Patrice Missonnier pour l’équipe synodale

Intentions de prière du Pape François en juillet,

Nous prions pour les personnes âgées, qui représentent les racines et la mémoire d’un peuple, afin que leur expérience et leur sagesse aident les plus jeunes à regarder l’avenir avec espérance et responsabilité.

Le Pape invite à poser sur les personnes âgées un regard positif. « Elles représentent les racines et la mémoire d’un peuple. » Leur témoignage de vie, jusqu’à leur seule présence, parle du sens de notre humanité commune. Les plus jeunes ont beaucoup à apprendre et à recevoir d’elles. Le Pape éveille notre attention à cette dimension de sagesse, de contemplation, que la recherche d’efficacité de nos sociétés peut nous faire négliger.

Les personnes âgées sont un trésor. C’est une évidence lorsque nous voyons combien de retraités s’investissent dans des associations d’entraide, de solidarité, d’aide aux devoirs, de culture ; ils s’engagent dans la vie paroissiale, la vie de quartier, l’école. Dégagées des responsabilités professionnelles, le rythme de vie des personnes âgées tempère de façon heureuse celui de la vie sociale. Elles sont aussi un trésor pour les familles : les grands-parents, qui ne sont plus en première ligne des tâches éducatives, aident les petits-enfants à s’intégrer dans le tissu social de la famille ; ces aînés sont une présence gratuite, tendre, disponible pour des relations plus faciles.

« Vieillissant, il fructifie encore » dit le psaume 91 à propos du juste. Le fruit apporté par le juste qui vieillit a une douceur particulière. C’est une bénédiction pour tous. Ce qui est dit ici du juste peut aussi se dire de tous ceux qui vieillissent. L’âge fait mûrir des fruits différents de ceux de la jeunesse. Par leur présence et par ce qu’elles sont, les personnes âgées apportent le témoignage de la traversée des difficultés, de l’accueil des diminutions propres à la vieillesse. Pour les jeunes, elles sont des leçons vivantes. La leçon n’est pas nécessairement facile ni un modèle à suivre : elle enseigne en donnant une leçon de vie. La personne âgée ne cache pas, ne cache plus, et c’est heureux. À travers elle, transparaît la vérité de la vie. Il revient à chacun d’entendre à l’intime du cœur la leçon précieuse qui se donne toujours.

En priant pour les personnes âgées, nous pensons aux jeunes afin que ce qu’elles leur apportent soit source d’espérance et de responsabilité.

Daniel Régent sj, directeur du Réseau Mondial de Prière du Pape en France

 

La nouvelle traduction du missel romain :

Elle introduit quelques changements afin que les réponses des fidèles soient plus exactes dans la proclamation de la foi et la conformité à la langue française. C’est le cas pour un passage de la prière sur les offrandes. Celui-ci est repris sur les feuilles qui sont à votre disposition à l’entrée des églises pour les messes du samedi et du dimanche.

Si nous nous posons des questions, si nous cherchons des réponses sur les abus sexuels dans l’Église, nous pouvons aller sur la page du diocèse de la Haute Loire en allant sur le lien ci-dessous.

Le lien « Contacter par Mail » que vous retrouvez sur chaque page est actif et vous permet d’envoyer votre message sur la boite messagerie de l’Ensemble Paroissial.

Le Père Gabriel RANAIVOMANA,  l’équipe d’Animation Pastorale

Le mois de Marie avec la prière « Je vous salue Marie » (III)

Le mois de Marie avec la prière « Je vous salue Marie » (III)

La plus belle façon de s’adresser à Marie c’est par la prière du :
« Je vous salue Marie »
Penchons nous un instant sur cette prière que nous avons sans doute trop tendance à « banaliser », « à mécaniser » mais qui est avec le Notre Père le fondement de notre prière communautaire.

Le mois de Marie avec la prière « Je vous salue Marie » (II)

Le mois de Marie avec la prière « Je vous salue Marie » (II)

La plus belle façon de s’adresser à Marie c’est par la prière du :
« Je vous salue Marie »
Penchons nous un instant sur cette prière que nous avons sans doute trop tendance à « banaliser », « à mécaniser » mais qui est avec le Notre Père le fondement de notre prière communautaire.

SEMAINE SAINTE 2022 tous les horaires des célébrations

Pour bien vivre le temps de la SEMAINE SAINT 2022 tous les horaires des célébrations dans les trois paroisses d'Aurec, Pont Salomon et Saint Ferréol sont regroupés ici. Mercredi 6 avril : 18h30 à Pont Salomon, célébration pénitentielle avec absolution collective....